L’impro -Viste ? -Fessionnel ? -Tocolaire ? -Visation !

L’impro que pratique la Brique est l’improvisation théâtrale, même si, parfois, des musiciens se joignent au spectacle pour accompagner les joueurs avec un peu d’improvisation musicale.

Il existe de multiples formes d’improvisation théâtrale. La Brique en présente plusieurs régulièrement, et s’essaye dans quelques autres de façon plus ponctuelle.

Le point commun de toutes les formes d’improvisation théâtrale est l’absence de texte écrit, aucun dialogue n’est prévu à l’avance. En fonction des concepts, les thèmes des histoires sont donnés par le public, ou par un arbitre ou un maître de cérémonie (MC). Les improvisateurs, aussi appelés joueurs, on plus ou moins de temps de réflexion pour préparer ce qu’ils vont faire pour répondre au thème donné. Ce temps peut aller de quelques secondes à plusieurs minutes, lorsque les joueurs en coulisse peuvent discuter de la suite à donner à l’histoire en train d’être jouée.

L’improvisation théâtrale a depuis toujours fait partie de la pratique du théâtre, mais elle est sortie de son rôle d’exercice pour devenir un spectacle à part entière avec le match d’improvisation québecois à la fin des années 70.

Dans certains formats, comme celui du match, le public peut témoigner sa satisfaction pour les histoires jouées en votant afin de leur attribuer des points. Dans le match comme dans d’autres concepts comme le catch d’improvisation, la source d’inspiration pour le décorum est le sport, faisant alors du spectacle un mélange de théâtre et de sport. D’autres concepts, comme le Whose Line Is It Anyway, puisent la source de leur format dans le talk show et le stand up.