La vie au XIXème siècle

Afin d’éviter les anachronismes lorsqu’on crée une histoire se déroulant au XIX ème siècle, voici quelques informations bien utiles sur le mode de vie à cette époque.

  • Les voitures sont des fiacres.
  • Les familles aisées possèdent des domestiques pour les tâches ménagères et des gouvernantes pour l’éducation des enfants.
  • la monnaie française est le Franc et le salaire d’un ouvrier agricole est d’environ 3F par jour (les salaires sont généralement payés aux ouvriers au jour ou à la semaine).
  • la monnaie britannique est la livre sterling, qui se divise en 20 shillings valant chacun 12 pences, ou penny. Le salaire annuel d’une gouvernante est de 30 livres, mais sa fonction lui offre le gîte et le couvert. Envoyer un télégramme ou prendre un fiacre coûte dans les 5 shillings.
  • Les hommes portent souliers avec ou sans guêtres, pantalon, chemise, gilet, redingote, canne, montre à gousset, haut de forme, paletot ou blouse pour les ouvriers.
  • Les femmes portent chemise en coton ou batiste, camisole, corset, jupon, jupe, robe, chapeau, gants, bottines de cuire, souliers, bas, foulard, ombrelles, châle, cape et autre capeline (pas tout en même temps bien sûr, c’est juste pour donner le vocabulaire).
  • La femme est cantonnée au rôle de mère et de maitresse de maison. Sur le plan juridique, les droits de la femme mariée sont similaires à ceux de l’enfant mineur : elle n’a ni le droit de vote, ni celui de porter plainte, ni même celui de posséder des biens propres. Qui plus est, la femme est en quelque sorte désincarnée : son corps, perçu comme un temple abritant une âme pure et innocente, ne doit pas être « souillé », que cela soit par des artifices tels que le maquillage ou par les plaisirs de la chair. La femme du début du XIXe siècle au Royaume-Uni n’a ni le droit d’occuper un emploi (hormis dans l’enseignement), ni celui de posséder un compte bancaire de dépôt ou d’épargne.
  • L’énergie est animale ou provient de la vapeur issue de la combustion du charbon (le pétrole n’est pas connu, la première exploitation est celle de Rockefeller aux USA en 1870).
  • L’électricité est la toute dernière innovation technologique, mais seulement sur la fin du siècle (Paris commence à être éclairé à l’électricité en 1876, avant cela elle l’était au gaz ou à l’huile).
  • L’automobile n’existe pas (la toute première qui utilise du pétrole est celle de Daimler et Benz en 1896).
  • Dans les maisons, on s’éclaire encore à la bougie où à la lampe à huile.
  • On se déplace à cheval, en train à vapeur ou en bateau (à vapeur aussi, qu’on appelle alors steamer). Le premier vol d’un avion motorisé effectué par les frères Wright date de 1903. Le premier vol d’un dirigeable Zeppelin date quant à lui de 1900.
  • On communique par lettre ou par télégramme.
  • Les information nous parviennent par la presse écrite, dont les plus gros tirages à Paris sont fait par Le Constitutionnel (1815-1914), La Presse (1836-1933), Le Siècle (1836-1932), Le Petit Journal (1863-1944), Le Figaro (depuis 1826 et encore publié de nos jours).
  • Le premier homme au pôle sud était Amundsen en 1911, et Cook pour le nord en 1908. L’Everest n’a été vaincu qu’en 1953 ! Pour le mont Blanc c’était 1786.
  • L’exploration des îles du pacifiques date du XVIIIème avec, entre autres, Bougainville et La Pérouse.
  • La découverte du Mont Roraima par Everard im Thurn en 1884 inspirera à Conan Doyle son livre « Le monde perdu ».
  • On est à l’époque colonialiste, l’empire Britannique représentera en 1922 un quart de la population mondiale. Le Canada, l’Australie, les Indes, la côte est des actuels USA, et un tiers de l’Afrique sont britanniques. Les français ont, quant à eux, surtout colonisé l’Afrique (pratiquement tout ce qui n’est pas britannique), une partie de l’Amérique (Lousiane et Québec), ainsi que, en Asie, les actuels Laos, Cambodge et Viêt-Nam (l’Indochine) et, en Océanie, plusieurs îles comme la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie et Nouvelles-Hébrides.
La vie au XIXème siècle Pour Verne, Kafka, Conan Doyle...